Environnement

Bâtiment Durable Et Gestion Efficace De L’eau: Le Rôle Crucial Des Pompes De Relevage De Condensats

06/12/2016

Dans les immeubles commerciaux, les systèmes HVACR font partie des plus gros pôles consommateurs d’énergie. Selon le Conseil du bâtiment durable des États-Unis (U.S Green Building Council, USGBC), le parc immobilier américain est à l’origine de 40 % des émissions de CO2 sur son territoire national.

Depuis dix ans environ, l’industrie du bâtiment, qui compte parmi les principales sources de gaz à effet de serre, a vu émerger des outils et des systèmes de certification encourageant un renouvellement des pratiques de construction.

L’USGBC est surtout connu pour avoir créé le système d’évaluation écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

À l’échelle du globe, LEED figure au premier rang des systèmes de certification. En Europe, les référentiels HQE, BREEAM et DGNB continuent de dominer le marché.

La certification LEED instaure dans l’industrie du bâtiment une approche globale de développement durable en évaluant les performances des constructions dans six catégories clés :

  • Aménagement écologique des sites ;
  • Gestion efficace de l’eau ;
  • Énergie et atmosphère ;
  • Matériaux et ressources ;
  • Qualité des environnements intérieurs ;
  • Innovation et processus de conception.

La gestion efficace de l’eau constitue un point essentiel pour l’octroi de la certification LEED. Les États-Unis à eux seuls utilisent quotidiennement, pour l’ensemble des activités résidentielles, commerciales, industrielles, agricoles et récréatives, près de 1,3 milliard de mètres cubes d’eau douce.

Les objectifs fixés par le programme LEED pour la gestion efficace de l’eau, qui encouragent les bonnes pratiques en la matière, représentent jusqu’à 12 points (pour les aménagements en intérieur) dans le barème de certification. Ces points sont attribués sur la base de critères témoignant des efforts réalisés en faveur d’un usage économe de l’eau. Les efforts pris en compte incluent la gestion de l’eau dans les espaces ouverts, les technologies novatrices employées pour le traitement des eaux usées et la baisse de la consommation.

Pour réduire la consommation, l’une des méthodes possibles consiste à récupérer les condensats produits lors de la phase de refroidissement des systèmes de climatisation, en vue d’utiliser à d’autres fins l’eau ainsi collectée. Typiquement, les climatiseurs sont dotés d’une étiquette indiquant en kilowatts (kW) la puissance de l’appareil en mode refroidissement. Pour chacun de ces kilowatts, le système engendre habituellement un volume de 0,5 à 0,8 litre de condensats par heure.

Pour évacuer cette eau de manière sûre et performante au moyen d’un tuyau de vidange et d’une cuve de récupération (en vue d’autres usages ultérieurs), la mini pompe de relevage de condensats, par exemple la Si-30 de Sauermann, s’avère représenter une solution optimale.

Grâce aux performances du système d’évacuation de condensats dont ils disposent – idéalement, une mini pompe Sauermann –, certains propriétaires réutilisent leurs condensats pour alimenter des chasses d’eau, ou encore à des fins d’irrigation en extérieur, entre autres possibilités. Certains États, comme la France, ont imposé sur la question de la préservation de l’eau diverses réglementations qu’il convient de respecter en toutes circonstances.

À une époque où les gouvernements, les constructeurs et les installateurs promeuvent activement les systèmes de certification tels que les référentiels LEED ou autres, une mini pompe de relevage de condensats Sauermann peut constituer un élément de solution en faveur de la préservation de l’eau et, donc, un bon moyen de gagner des points dans le cadre d’une évaluation écologique certifiante.

Spécialiste senior de contenu numérique
Tags 
HVAC; Efficacité de l'eau; Certifications vertes; Pompes à condensat

Rejoindre la discussion

Add new comment

Ne ratez pas nos prochains articles